Webinaire « Les sciences à l’épreuve de la pandémie » - Episode 3

Événements
200708_gabarit_carre_ACTU_WEBINAIRE
Date: 9 octobre 2020 11:30

La « crise de la COVID-19 » nous interpelle en tant que parents, enfants, habitants, citoyens... ; au-delà, elle nous invite à considérer plus globalement les crises environnementales et sanitaires auxquelles nos sociétés sont aujourd'hui structurellement confrontées. 

Cette crise interpelle également la recherche, suscitant des réflexions dans tous les champs du savoir et invitant à travailler aux interfaces entre les disciplines et entre recherches et actions de terrain. Malgré les obstacles actuels, les initiatives sont nombreuses. Afin de les aider à se structurer, une coordination nationale HS3P-CriSE a été initiée par le CNRS et l’INSERM. Dans ce cadre, la MSH SUD de Montpellier et le réseau national des Maison des Sciences de l’Homme (RnMSH) proposent un cycle de webinaires : « Les sciences à l’épreuve de la pandémie ».

 

Dans le cadre de la 3e édition de ce cycle et des 20 ans de Savante Banlieue, la MSH Paris Nord est heureuse de proposer la visioconférencede suivante :

 

Épisode 3 : "Économie de l'Anthropocène, Covid19 et mondialisation" (connexion via Teams)

 

Autour de :

Benjamin Coriat, professeur émérite Université Sorbonne Paris Nord (en partenariat avec la MSH Paris Nord et dans le cadre de l'évènement "Savante banlieue")

L’intervention porte certains aspects économiques de l’anthropocène. Elle montre que la pandémie du Covid-19 n'est nullement accidentelle et est déterminée par les formes actuelles de la mondialisation des échanges basées sur des pratiques « extractivistes » (déforestations massives, extraction de minerais ou d'hydrocarbures ...) dans des zones de plus en plus sauvages et reculées….

Cet extractivisme favorise le passage de virus animaux chez l’homme, provoquant des « zoonoses ». Celles-ci qui se multiplient aujourd'hui (le Sars1 et 2, le VIH Sida, le MERS, Ebola …) sont typiques de l’âge de l’anthropocène et donc d'autant plus appelées à se développer dans l’avenir que des voies de circulation (avions, routes terrestres ou maritimes)  facilitent la diffusion du virus à travers l'ensemble de la planète.

L'intervention propose pour conclure, quelques pistes à suivre pour une autre mondialisation, protectrice des hommes et de la nature.

Retrouvez les webinaires précédents...