Le drame de l'Agent orange et de la dioxine au Vietnam, 50 ans après la fin de la guerre chimique.

Evènement en ligne
210118_gabarit_carre_ACTU_PAGOPI
Date: 27 mai 2021 12:00 - 13:30

Le drame de l’Agent orange et de la dioxine au Vietnam, cinquante ans après la fin de la guerre chimique

Visioconférence du jeudi 27 mai 2021 – 12h à 13h15

En raison des développements préoccupants de la Covid-19 au Vietnam, la Pr. Nguyen Thi Ngoc Phuong a dû reprendre du service à l'hôpital et ne pourra donc assurer la conférence de ce jeudi. Nous espérons pouvoir reprogrammer cet événement en juin. Merci de votre attention

Présentée par les Pr. Nguyen Thi Ngoc Phuong et Charles Sultan, animée par le Pr. Pierre Journoud

 

A suivre en direct ici.
 
Capture décran 2021 05 23 à 17.41.28

 

© Nguyen Thi Ngoc Phuong

 

  • Résumé
    Contaminé par la plus toxique des dioxines (la 2,3,7,8-Tétrachlorodibenzo-paradioxine, selon sa formule chimique), l’agent orange a eu sur les populations vietnamiennes touchées des effets désastreux et durables, notamment mutagènes, tératogènes, reprotoxiques et neurodéveloppementaux. Cette dioxine, très persistante dans l’environnement et les organismes, continue de faire des victimes, aujourd’hui, jusqu’à la quatrième génération de Vietnamiens. Nourrie par un dialogue à deux voix, l’une vietnamienne et l’autre française, cette conférence vise à dresser un bilan médical et humain de la guerre chimique, de l’évolution de la prise en charge des victimes, et des recherches qu’il convient d’approfondir pour mieux comprendre les effets de la dioxine et prévenir de nouvelles catastrophes.

 

  • Intervenants

Nguyen Thi Ngoc Phuong, est professeure émérite de médecine, ancienne directrice de l’Hôpital d’Obstétrique de Tu Du (Ho Chi Minh-Ville) et ancienne chef-adjointe du département d’obstétrique et de gynécologie, de l’Université de Médecine et de Pharmacie de Ho Chi Minh-Ville. Elle est l’auteure de nombreuses études et publications scientifiques sur les effets de la dioxine, notamment sur la santé et la fécondité des femmes. Elle est aussi à l’origine du développement du programme de fécondation in vitro au Vietnam. Parallèlement, sa carrière politique l’a conduite, entre 1981 et 1997, à occuper les fonctions de députée puis de vice-présidente de l’Assemblée nationale au Vietnam.

Charles Sultan est professeur émérite d’endocrinologie pédiatrique à l’Université de Montpellier. Expert dans le domaine des perturbateurs endocriniens, il s’intéresse actuellement à l’effet multi et transgénérationnel des pesticides, dioxines et DES. Il est l’auteur de plus de 300 publications internationales, parmi lesquelles ces deux les plus récentes : Gaspari L., Paris F., Soyer-Gobillard MO, Hamamah S., Kalfa N., Sultan C., « Idiopathic partial androgen insensitivity syndrome in 11 grandsons of women treated by diethylstilbestrol during gestation: a multi-generational impact of endocrine disruptor contamination? », Journal of Endocrinological Investigation, 2020 (https://doi.org/10.1007/s40618-020-01310-9) ; Gaspari L., Paris F., Cassel-Knipping N., Villeret J., Verschuur A., Soyer-Gobillard MO, Carcopino-Tusoli X., Hamamah S., Kalfa N., Sultan C., « Diethylstilbestrol exposure during pregnancy with primary clear cell carcinoma of the cervix in an 8-year-old granddaughter: a multigenerational effect of endocrine disruptors? », Human Reproduction Journal, Janvier 2021, vol. 36, n°1, p. 82-86 (https://academic.oup.com/humrep/article-abstract/36/1/82/5956098?redirectedFrom=fulltext).

 

Pierre Journoud, copilote du programme PAGOPI, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 et auteur de nombreuses publications sur relations franco-vietnamiennes, les guerres et les processus de paix au Vietnam.

  • Cette visioconférence s’inscrit dans le cadre d’un cycle de conférences mensuelles organisé par le programme de recherche interdisciplinaire sur les conséquences de la Pollution environnementale par l’Agent orange et par les pesticides utilisés par les agriculteurs dans la Péninsule Indochinoise (PAGOPI) et la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier (MSH SUD).

Pour retrouver les précédentes conférences :

- « Des guerres d’hier à l’agriculture d’aujourd’hui : pesticides et dioxines dans la péninsule indochinoise », jeudi 28 janvier 2021, lien d’accès du replay YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=Q7TLCiNRZLM&t=1s

- « Une approche social-écologique des usages des pesticides en lien à la santé et à la biodiversité », jeudi 25 mars 2021, lien d’accès du replay YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=WhwxDBoyAhY

- « Les responsabilités politiques et juridiques dans la guerre chimique des années 1960 au Sud-Vietnam », jeudi 22 avril 2021, lien d’accès du replay YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=RTlKfWvKEiw

Et une présentation du programme PAGOPI : https://www.mshsud.org/programmes/equipes-projets-msh-sud/205-pagopi