Recherche en société

 BANDEAU RenS

 

Contexte

Les relations Sciences – Sociétés font l’objet de débats d’actualité dans différentes arènes, par exemple celles organisées par l’Alliance Science-Société (ALLISS) ou les associations Sciences Citoyennes et Natures-Sciences-Sociétés Dialogues. A travers ces débats, des organisations de la société civile revendiquent un meilleur accès au dispositif de recherche publique français ainsi qu’une reconnaissance de leur contribution à la production de connaissances. De l’autre côté du spectre, les chercheurs et leurs tutelles sont de plus en plus nombreux à interroger le rôle social de la recherche et à considérer les méthodologies de la co-construction d’une recherche à l’interface entre ESR et acteurs de terrain.

L’Occitanie de l’Est (académie de Montpellier) héberge une vaste communauté scientifique tout particulièrement spécialisée dans l’étude du vivant et touchant également à de nombreuses autres thématiques de recherche, disposant de nombreux partenaires (identifiés ou potentiels) dans le reste de la société. Le site académique est également pilote dans le domaine de l’ouverture de la recherche à la société.

Objectifs

Le cycle de conférences “Recherche en société” a pour ambition de :

- Fournir aux chercheurs de la communauté des clés pour analyser le positionnement de leurs travaux vis-à-vis de la société, et réciproquement, fournir aux acteurs de terrain des clés pour analyser leurs positionnements et productions vis-à-vis de la recherche.

- Construire avec les partenaires non-académiques de la recherche une communauté de pratiques et un référentiel méthodologique partagé susceptibles in fine de consolider ou développer des communautés épistémiques inter-acteurs.

Programmation

# 1 : Science et défiance ?

Le cycle de conférences Recherche en Société s'est ouvert en format webinaire jeudi 17 septembre 2020 sur le thème :

Science et défiance ?

 Revivez la séance ici

 

Résumé :

Sur des questions socio-scientifiques d’actualité (santé et vaccination, OGM et pesticides, intelligence artificielle, énergies renouvelables), les intervenants témoigneront en tant que chercheurs et experts et s’interrogeront avec le public (virtuel) sur la place et le rôle de la recherche publique dans la société.

 Pour en savoir plus...

Pour revoir la séance : c'est ici !

La présentation a été suivie d’une discussion animée par un tchat.

Intervenants :

François Bontems, biologie structurale, Institut Pasteur

François Bontems est directeur de recherche du CNRS, travaillant dans l’Unité de virologie structurale de l’Institut Pasteur (Paris) et au Département de biologie et de chimie structurales et analytiques de l’Institut de chimie des substances naturelles (Gif-sur-Yvette). Il travaille essentiellement en biologie structurale (RMN, microscopie électronique, calcul) sur des protéines virales (Dengue, Fièvre de la Vallée du Rift, HIV). Il est par ailleurs responsable d’une réflexion sur les relations entre Science et société à l’Institut Pasteur.

Denis Bourguet, écologie environnementale, INRAE

Denis Bourguet est chercheur INRAE à Montpellier avec, pour domaine d'étude, l'écologie évolutive. Il a notamment mené des études sur les risques environnementaux liés à la mise en place des cultures transgéniques ce qui l'a conduit à mener des expertises de dossiers d'homologation de ces cultures et à être membre du Haut Conseil des Biotechnologies.

David Delahaye, chercheur en informatique, Université de Montpellier

David Delahaye est Professeur des Universités en Informatique à l'Université de Montpellier. Côté recherche, il travaille au LIRMM et il est expert en génie logiciel et en preuves formelles en particulier pour réaliser des logiciels sans bug dans le cadre du développement de systèmes critiques, c'est-à-dire des systèmes qui requièrent de hauts niveaux de sûreté. Il s'intéresse en particulier à la preuve automatique, branche de l'Intelligence Artificielle symbolique, qu'il applique à la preuve de programme. Il est co-fondateur d'un groupe de travail Génie Logiciel et Intelligence Artificielle du GDR GPL (GDR Génie Logiciel), qui étudie les interactions entre ces deux domaines.

Stéphanie Dechézelles, politiste, Sciences-Po Aix

Stéphanie Dechézelles est maîtresse de conférences en Science politique à Sciences Po Aix, chercheuse au CHERPA (centre de recherche de Sciences Po Aix) et au LAMES-Laboratoire Méditerranéen de Sociologie (UMR CNRS 7305). Spécialiste du militantisme, elle s'attache à comprendre l'engagement dans les mouvements sociaux et les partis politiques faisant l'objet d'une réprobation publique. Ses recherches portent notamment sur les mobilisations hostiles aux centrales éoliennes terrestres.

Sylvestre Huet, journaliste scientifique, blogueur au Monde

Sylvestre Huet est journaliste depuis 1983. Spécialisé en sciences depuis 1986, il a travaillé dans plusieurs journaux, notamment au service Sciences de Libération à partir de 1995. Il quitte Libération en 2016 après sa prise de contrôle par Patrick Drahi pour devenir journaliste indépendant. Il tient depuis le blog {Sciences²} - http://huet.blog.lemonde.fr/ - pour le site web du journal Le Monde

Animateurs :

Virginie Anquetin, politiste, Université Paul Valéry (UMR Art-Dev)

* Jacques Lançon, agronome, Cirad (UR AIDA)

Julien Mary, historien, UPVM, référent scientifique de la MSH SUD

Comité scientifique

  • Virginie Anquetin (UPV, UMR Art-Dev),
  • José Bello (ECLR),
  • Patrick Caron (MUSE, Mak’It),
  • Stéphanie Carrière (IRD, UMR GRED),
  • Marianne Chaumel (MUSE, Mak’It),
  • Nathalie Chazal (UM, UMR IRIM),
  • Jacques Lançon (Cirad),
  • Delphine Luquet (Cirad, UMR AGAP),
  • Khedida Mamou (ENSAM, LIFAM),
  • Julien Mary (MSH SUD),
  • Antoine Rousseau (à la suite de Florent Masseglia) (Inria, UMR IMAG),
  • Raphaël Mathevet (CNRS, UMR CEFE),
  • Samuel Puygrenier (ADEME),
  • Delphine Sicard (INRAE, UMR SPO)

Partenaires

Agropolis fondationinr logo rougecirad