mshsud rebond

 

REBOND

Du déclin au rebond : vers un (re)développement territorial plus juste en Méditerranée ?

Porteurs : ART-Dev (Perpignan, Montpellier 3, Cirad).

Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Prenant le contrepied du paradigme dominant du développement et de l’attention généralement portée sur les territoires « qui gagnent », ce projet envisage de front un processus souvent éludé par les collectivités : le déclin territorial, ainsi que les solutions alternatives et politiques innovantes mises en œuvre par les acteurs de ces territoires « qui perdent ». Son objectif est de saisir, par une approche pluridisciplinaire, les mécanismes territoriaux qui permettent le passage du déclin au rebond.

Un premier axe de travail vise à dresser un état de la littérature inédit par son ampleur sur la notion de déclin ainsi que les termes avec lesquels elle dialogue ou s’oppose (développement, marginalisation, périphérialisation, etc.). Il s’agit ainsi de comprendre ces mutations : renforcement de la capacité d’action à l’échelle locale, mise en place de politiques alternatives au néolibéralisme, intégration de préoccupations de justice socio-spatiale. A cet effet, un séminaire réflexif permettra de réunir les paroles d’experts et de construire une synthèse valorisable sous forme de publications thématiques (par aire ou par terme) et synthétiques.

Un second axe de travail réside dans la caractérisation fine de la notion de déclin grâce à 1/ la recherche d’indicateurs consolidés en vue d’établir une typologie des territoires en déclin, 2/ l’identification des conditions d’émergence des politiques alternatives et/ou innovantes, 3/ l’analyse des facteurs institutionnels et organisationnels de blocage dans les processus de rebond territorial. Ce projet s’appuie enfin sur des stages réalisés par des étudiants de masters professionnels de la COMUE (économie sociale et solidaire, aménagement, géographie...), donnant lieu à des études de cas approfondies en Languedoc-Roussillon et au Maroc. Cela constituera également une interface privilégiée entre les milieux académiques et opérationnels, qui sera capitalisée par l’organisation de workshops, complémentaires des séminaires.

Mots clés : Déclin ; Développement local ; Innovations sociales ; Languedoc Roussillon ; Maroc