Nos missions

TDU nosMissions copie 

UNE INTERFACE UNIQUE 

 

Transformer la société

Appuyer les transitions dans la Région Occitanie en ancrant la recherche scientifique dans les grands défis sociaux et environnementaux

Connecter la communauté scientifique et les acteurs du territoire

Permettre les rencontres et notamment l’accès direct des citoyens à la communauté scientifique

Incuber des projets sciences-société

Trait d’union propose un accompagnement pour garantir des dynamiques équitables de partage des savoirs et de co-construction entre différents types d’acteurs et de disciplines scientifiques.

 

 

 DES BENEFICES POUR TOUS

 

 

Je suis membre d'une association, d'un collectif ou d'un organisme public
→ J’accède à la connaissance scientifique et aux acteurs universitaires

  • Je souhaite mieux comprendre la situation dans laquelle j’interviens ou souhaite intervenir
  • J’aimerai analyser mes activités pour mieux les défendre ou les améliorer
  • Je veux lancer une expérimentation, un projet pionnier ou innovant
  • Je souhaite bénéficier d'un coup de pouce d’étudiants

Je suis étudiant.e
→ J’enrichis mon parcours de formation

  • Je participe à des projets de développement local et renforce mon engagement citoyen
  • Je développe mon réseau professionnel
  • J'explore de nouveaux horizons à mi-chemin entre recherche scientifique et action de terrain 

Je suis chercheur.e
→ J’accède aux acteurs territoriaux et à leurs préoccupations

  • J'explore de nouveaux terrains de recherche et des méthodologies plus participatives
  • Je valorise mes travaux autrement
  • Je propose aux étudiants des projets qui participent au développement local

 

LA METHODE TRAIT D'UNION

1) Emergence du sujet 

Accueillir les demandes : les organisations ou les chercheurs peuvent adresser directement leur demande à Trait d’Union

ou

Faire émerger les demandes : des étudiants ambassadeurs de Trait d’Union enquêtent auprès d’organisations de la société civile pour documenter leurs initiatives et identifier leurs besoins.

Les résultats des enquêtes sont publiés sur un observatoire des initiatives de terrain

2) Incubation du projet

La durée et la phase d’incubation s’adaptent à la complexité du projet

Mettre en lien  : Trait d’Union mobilise les acteurs pertinents, par exemple une chercheure experte du sujet, l’association qui a soulevé le sujet et un étudiant dans la bonne discipline

Co-construire : un médiateur de Trait d’Union facilite et guide la co-construction du projet : objectifs, question de recherche, méthode, choix des livrables, recherche de moyens...

3) Suivi du projet

Accompagner : à ce stade le projet est lancé. Le médiateur devient tiers-veilleur et poursuit son accompagnement durant la phase de mise en œuvre.

 

plaquette couv

- Télécharger notre plaquette -

 

La méthode de Trait d’Union s’appuie sur une volonté de créer des liens avec tous les acteurs du territoire régional, grâce aux étudiants “ambassadeurs de Trait d’Union”, qui partent directement à la rencontre des responsables d’organisations, même les plus éloignées de la communauté universitaire et des centres urbains (axe 1). 

L’objectif principal des enquêtes des étudiants est de recueillir les questions et besoins des acteurs du territoire à l’égard de la communauté universitaire (les “demandes sociales”). 

Dans le même temps, grâce à cette méthode, Trait d’Union participe à la mémoire et la valorisation de l’action de terrain. Toute la connaissance recueillie au cours des enquêtes est en effet mise en ligne sur un Observatoire des initiatives de terrain.

Cet observatoire :

  • documente la richesse des savoir-faire et des innovations de la société civile dans tous les domaines et particulièrement ceux de l’action sociale et environnementale. Il présente plus de 1 500 initiatives de terrain.
  • permet la mémoire de l’action sociale, la valorisation des pratiques et des savoirs de terrain et leur diffusion inter-associative. 
  • constitue également un répertoire d’inspiration pour des projets de recherche et les politiques publiques.

En savoir plus sur notre partenaire associatif Resolis :

logo resolis

 

NOS VALEURS 

 engrenages

Responsabilité sociétale de l’enseignement supérieur et de la recherche 

 

Trait d’Union participe au développement d’une recherche responsable et engagée, en impliquant des scientifiques auprès de la société civile dans la recherche de solutions aux défis des changements globaux. Il propose également aux étudiants de toutes les universités et grandes écoles de la région de renforcer leur capacité à devenir des acteurs des transitions sociales et écologiques, en leur offrant l’opportunité d’insérer des expériences de développement local, de recherche-action et de coopération multi acteurs dans leur formation supérieure. 

puzzle

La coopération

Travailler ensemble lorsque l’on a des habitudes de travail spécifiques en tant que chercheur, étudiant, associatif, ou encore cadre dans la fonction publique territoriale ne va pas de soi. S'appuyant sur l'expérience de ses membres dans la recherche et l’animation participative, l’accompagnement de Trait d’union garantit la prise en compte équitable des considérations des différentes parties prenantes dans la co-construction des projets. L’intelligence collective à l'œuvre dans ces processus d’incubation évite qu’une partie prenante tourne le projet à son avantage, au détriment par exemple de la rigueur scientifique (pour le scientifique ou l’étudiant) ou à l’inverse de l’utilité des connaissances pour l’action (pour le partenaire terrain). C’est un espace d’expression neutre qui valorise les différents types de compétences et de savoirs (scientifiques, techniques, savoirs d’usage…) et encourage la participation.
coopérer

La reconnaissance du “tiers-secteur de la recherche”

Malgré un fort engouement pour la recherche participative, le développement de ce type de pratique fait toujours face à des obstacles structurels qu’il est nécessaire de faire évoluer, dans le monde associatif comme dans le monde universitaire (politiques, financiers, institutionnels et culturels). Le “tiers-secteur de la recherche” désigne cette myriade de coopératives, d'associations, de PME, qui travaillent avec des chercheurs issus d'institutions de recherche publique ou privée sur des sujets en lien avec l’économie solidaire et sociale, l’inclusion des territoires, la santé, l’environnement, etc. Bien qu’ils prennent part à l’effort de production nationale des connaissances, ces acteurs demeurent en France dans l’angle mort des politiques scientifiques depuis des décennies.

 

ECHANGES ET PARTENARIATS 

Trait d’Union participe à de nombreuses initiatives en partenariat.

 

> Emergence en cours d’un “Trait d’Union toulousain” porté par la MSHS-T de Toulouse, en lien avec ses plateformes IRCOT (Initiatives de Recherches COllaboratives Toulouse) et Atécopol (Atelier d’écologie politique), le Labex SMS, la coopérative de recherche SCOOL, le Muséum d’Histoire Naturelle et la Région Occitanie.

toulouse 5162034 1920

> Participation au Labo des transitions et aux défis-clés portés par la Région Occitanie

1024px Logo Occitanie 2017

> Publication collective à paraître dans le prochain numéro de la revue Technologie & Innovation dédié à la recherche participative 

revue

> L’Observatoire des initiatives avec l’association Resolis

logos resolis vert blanc

> Partage d'expérience, groupes de travail, participation à des séminaires et projets en cours au sein de différents réseaux, à retrouver dans les actualités :

startup 593343 1920