Le projet Cèbes Occitanes : potentiel agroécologique des semences paysannes

 

oignon smallProjet de recherche sur appel à projet Fondation de France

2019 - 2020

 

 

 
Partenaires

 

      logo bede     cirad      logo inra 1     Fondation de France.svg 1     Agropolis fondation

 

00Société civileSociété civile : Le collectif des Semeurs du Lodévois Larzac , l’association BEDE

 

00rechercheChercheurs : Mathieu Thomas (Cirad, UMR AGAP) et Elisa Taschen (INRA, UMR Eco&sol)

 

00EtudiantsEtudiants :

 

    • Layilla Issimailla (Licence 3 Sciences de la vie, Biologie Fonctionnelle de la Plante, Université de Montpellier)
    • Grégoire Clavier (master 1, ingénieur agronome UniLaSale, Rouen)
    • Théophile Moreal de Brevans (master 2 Biologie, écologie, évolution - Université de Montpellier)

 

Médiateur de Trait d’Union :  Bob Brac de la Perriere, coordinateur de l’association BEDE

 

Le projet

 

L’association des Semeurs du Lodévois Larzac associe plusieurs paysans maraîchers de la vallée de l’Orb dans l’Herault autour de l’échange et de la multiplication des semences paysannes. Elle s'interroge depuis des années sur les raisons scientifiques qui expliqueraient pourquoi les cultures issues de semences sélectionnées à la ferme (semences paysannes) résistent mieux aux aléas et sont plus adaptées au mode de culture agroécologique sans intrant chimique par comparaison aux semences issues du commerce. 

Une des hypothèses est que les plantes issues de semences paysannes, habituées à leur terroir, ont plus de capacité à créer des symbioses avec leur environnement, grâce notamment aux mycorhizes, une alliance entre les racines de la plantes et des champignons naturellement présents dans le sol qui aident la plante à pousser. L’oignon ici est pris comme cas d’étude, mais les résultats de l’étude visent à éclairer plus largement le potentiel agroécologique des différents modes de sélection des semences, quelque soit la plante en question.

La demande a été repérée en 2019 par les enquêtes de Yannick Diop, étudiant pour la Boutique des sciences Trait d’Union, et a abouti sur le financement d’un projet de recherche-action-participative par la Fondation de France, avec un un co-financement de Trait d’Union pour la réalisation de stages.

3 stages ont été réalisés, avec le Cirad et l’INRA :

  • Effet de la sélection paysanne sur l'adaptation locale de variétés de pays d'oignon doux
  • Étude des interactions mycorhiziennes sur quatre variétés de pays d’oignon doux
  • Analyse de la diversité phénotypique, génétique et du niveau de colonisation mycorhizienne de variétés d’oignon doux

 

            
Vésicules de mycorhizes dans des racines d'oignon observées au microscope 
Crédits : Marie Giraud - Semeurs du Lodévois Larzac - 2021

 

Participation  à des évènements grand public, avec présentation de la démarche et des résultats :

 

La fête de l'oignon de Tarassac (septembre 2020)

La bourse de semences et plants de Lodève (mai 2021)