La MSH Sud

La MSH Sud (les Sciences Unies pour un autre Développement) est depuis le 1er janvier 2017 une fédération de recherche (FR2005 du CNRS) portée par la COMUE - Languedoc-Roussillon Universités. Elle se substitue à l'ancien GIS MSH-M (MSH de Montpellier) et fédère autour de son nouveau projet :

  • le CNRS, au titre de deux de ses Instituts nationaux, l'INSHS (Institut national des sciences humaines et sociales) et l'INEE (Institut écologie et environnement) ;
  • les Universités de Nîmes (UNîmes), Montpellier (UM) et Paul-Valéry Montpellier 3 (UPVM3) ;
  • le Cirad (Centre de coopération International en recherche agronomique pour le développement) ; l’IRD (Institut pour la Recherche et le Développement) ; le CIHEAM-IAMM (Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier) ; l’Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture) ;
  • les Ecoles Nationales supérieures Agronomique de Montpellier (Montpellier SupAgro), de Chimie de Montpellier (ENSCM), d’Architecture de Montpellier (ENSAM) et l’École des Mines d’Alès (EMA).

La MSH Sud est également membre du GIS Réseau national des MSH (RnMSH) et de l'Alliance Sciences-Sociétés (ALLISS).

 

La MSH Sud (les Sciences Unies pour un autre Développement)

Le projet de la Maison des Sciences de l'Homme Sud de Montpellier est ouvert à tous les chercheurs de la Région, toutes disciplines confondues, considérant que toutes les sciences, par leurs implications, produisent des effets sur l’Homme, son environnement et les sociétés. Le nouveau périmètre n’est donc pas circonscrit aux seules sciences humaines et sociales (SHS) et s'appuie sur ce qui fonde la force et l'originalité du site académique Languedoc-Roussillon, notamment dans le domaine de l'environnement et du développement.

Notre MSH défend une vision résolument globale et inclusive des ressources nécessaires au développement des sociétés et entend favoriser et accompagner des dynamiques porteuses de propositions alternatives et innovantes.