Sciences et Société Unies pour un autre Développement
Sciences et Société Unies pour un autre Développement
Sciences et Société Unies pour un autre Développement

MAPE

Programme de recherche collaboratif MAPE “Réduction de la Mortalité Aviaire dans les Parcs Éoliens en exploitation”

MAPE_logo_400x225

En bref

« Réduction de la Mortalité Aviaire dans les Parcs Éoliens en exploitation » (MAPE) est un programme de recherche multi-acteurs et collaboratif qui réunit pour la première fois l’ensemble des acteurs concernés par la problématique de la mortalité aviaire dans les parcs éoliens terrestres en France Métropolitaine. Grâce à une démarche innovante, portée par la Maison des Sciences de l’Homme SUD (MSH SUD), le Centre d’Écologie Fonctionnelle et Évolutive (CEFE) et le Centre National de Recherche Scientifique (CNRS), ce projet est co-financé sur 4 ans (2020-2024) par le secteur public (ADEME, DREAL Occitanie, Labex Cemeb, OFB, Région Occitanie) et le secteur privé (Fédérations FEE/SER et 23 opérateurs éoliens).

La neutralité de la MSH SUD vis-à-vis de la problématique de la mortalité aviaire et du développement éolien permet d’offrir les conditions favorables à la mise en œuvre d’un processus participatif et de concertation entre les acteurs concernés.

 

Description du projet

En 2018, la DREAL Occitanie et la LPO Occitanie ont proposé d’élaborer un projet de recherche multi-acteurs et collaboratif (Réduction de la Mortalité Aviaire dans les Parcs Éoliens en Exploitation – MAPE) visant à réduire la mortalité aviaire dans les parcs éoliens terrestre en exploitation en France Métropolitaine. Cette initiative a été menée dans le cadre du dispositif Trait d’Union, spécialisé au sein de la MSH SUD dans la création de projets de recherche collaboratifs avec et pour la société civile.

Le projet MAPE a été conçu en deux phases, la première d’incubation, puis de mise en œuvre.

Dans un premier temps, la phase d’incubation a permis de mobiliser l’ensemble des acteurs de la filière éolienne autour d’un cadre de participation commun et d’obtenir l’engagement de chercheurs du CEFE pour accompagner scientifiquement le projet. Cette démarche a permis d’impliquer tous les acteurs concernés par le sujet : fournisseurs des solutions technologiques de réduction de la mortalité aviaire (effarouchement et détection-réaction), opérateurs/exploitants éoliens et leurs représentants (fédérations), turbiniers, bureaux d’études, associations naturalistes, chercheurs, et représentants de l’État.

A travers un processus de concertation, associant 94 participants et 63 organisations différentes, les objectifs et les sujets de recherche du projet ont été co-construits et validés par l’ensemble des acteurs impliqués. Les sujets de recherche, structurés en Work Packages (WP), s’intéressent à :

  • Comprendre les conditions qui favorisent les collisions des oiseaux dans les parcs éoliens en exploitation (WP1-R1 : 1 sujet de recherche, 1 post-doctorant sur 2 an, 1 stagiaire),
  • Évaluer les conséquences des collisions sur les populations d’oiseaux, afin d’apporter les connaissances nécessaires pour définir les seuils de mortalité acceptables pour toutes les parties prenantes (WP2-R2 : 1 sujet de recherche, 1 post-doctorant sur 1 an, 2 stagiaires),
  • Produire des connaissances pour améliorer les solutions de réduction de la mortalité aviaire pour suivre et réduire la mortalité aviaire tout en permettant l’augmentation de la production d’énergie éolienne (WP3-R3, R4 et R5 : 3 sujets de recherches, 1 doctorante, 1 post-doctorant sur 2 ans, 1 post-doctorant sur 1 an, 3 stagiaires),
  • Évaluer les dispositifs de détection actuellement en place, à travers la rédaction et le déploiement d’un protocole d’évaluation des systèmes de détection, en impliquant toutes les parties prenantes (WP4, 1 post-doctorant sur 1 an, et 1 ingénieur d’études sur 1 an). Cette évaluation permettra d’obtenir des résultats opérationnels pouvant être appliqués sur les systèmes de détection dans les parcs éoliens.

Enfin, un dernier WP a pour objectif de coordonner le projet, d’accompagner la démarche collaborative et le dialogue entre les différents acteurs concernés ainsi que de communiquer sur les actions menées (WP5, 1 chargé.e de mission sur 4 ans). 

Dans un deuxième temps, la phase de mise en œuvre du projet (1er septembre 2020) a été rendue possible grâce au financement du Ministère de Transition Écologique, la DREAL Occitanie, l’ADEME, l’OFB, la Région Occitanie, le Labex CEMEB et le secteur privé éolien (Fédérations FEE et SER avec la contribution volontaire de 25 opérateurs éoliens).  Le programme MAPE est budgété à environ 1 000 000 €.

Membres du comité de pilotage

Financeurs

Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME)

Adrien VASSILEVSKY – DR Occitanie – Pôle Transition Énergétique

Paul FRANC – Service Réseau Energies Renouvelables

DREAL Occitanie

Fabienne ROUSSET – Responsable division biodiversité méditerranéenne et continentale

Région Occitanie

Magali MISTRAL – Chargée de projets Énergies renouvelables

Labex CEMEB

Sophie BOUTIN – Chef de projet Labex CeMEB

Ministère de la Transition Écologique / Direction Générale de l’Énergie et du climat (DGEC)

Violaine TARIZZO – Ajointe au chef du bureau de la production électrique & des EnR terrestres

Office français de la biodiversité (OFB)

Yvain BENZENET – Responsable de l’unité appui technique Véronique DE BILLY – Coordinatrice “Energies renouvelables et Biodiversité«  Nicolas HETTE-TRONQUART – Chargé de mission recherche “Fonctionnement des écosystèmes continentaux”

France Énergie Éolienne (FEE)

Chloé PERRADIN – Chargée de mission Lois & Réglementation et Environnement FEE

Syndicat des Énergies Renouvelables (SER)

Camille CHARPIAT – Responsable de la filière éolienne SER

Recherche scientifique, encadrants scientifiques du WP3 R5

Institut de Neuroscience Paris-Saclay (NeuroPSI)

Isabelle CHARRIER – Directeur de recherche Thierry AUBIN – Directeur de recherche

Fanny RYBAK – Maitresse de Conférences

Responsables de la coordination du projet, porteurs et animateurs de la démarche collaborative

Maison des sciences de l’homme – Sciences et société unis pour un autre développement (MSH SUD)

Olivier TINLAND – Directeur de la MSH SUD

Aurélie BINOT – Directrice adjointe de la MSH SUD

Chargé.e de mission Projet MAPE MSH SUD

Porteurs de la demande initiale

Ligue pour la protection des oiseaux (LPO France)

Nicolas SAULNIER – LPO Occitanie – Directeur DT Hérault

Contributeur aux réflexions aspects techniques de la filière éolienne

FEE / SER – Appui technique

Gersende DANGOISSE – Chargée de projet biodiversité BORALEX

Pierre ILLAC – Responsable Environnement Total Energies Renouvelables

Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Recevez notre newsletter