Sciences et Société Unies pour un autre Développement
Sciences et Société Unies pour un autre Développement
Sciences et Société Unies pour un autre Développement
05 MAI
11:00
13:00

Evènement partenaires

Séminaire

L’anthropologie au-delà de l’anthropos

Anthropologie de la nature, anthropologie des non-humains, études animales, ethnographies multi-espèces, tournant ontologique, nouveau matérialisme… Depuis plus d’une dizaine d’années, l’anthropologie est marquée par une prolifération de concepts, textes ou événements à vocation programmatique annonçant l’élargissement de ses frontières au-delà de l’humain. Un tel engouement n’a pas manqué d’inspirer quelques commentaires caustiques ou exégèses sophistiquées. Il a également provoqué des réactions alarmées, craignant une dilution de l’anthropologie et de son objet, ou voyant une contradiction entre l’ouverture de la discipline aux non-humains et les valeurs humanistes.

La perspective défendue dans cette conférence n’est pas de s’arc-bouter sur la pureté supposée de la discipline mais plutôt de faire l’examen critique de la nouveauté revendiquée de cette « anthropologie au-delà de l’anthropos ». Sur la base d’une enquête réalisée dans le cadre de la préparation de l’ouvrage collectif Humanités environnementales (Editions de la Sorbonne, 2017), je propose un retour historique (des années 1960 à nos jours) sur les recherches anthropologiques qui se sont consacrées aux rapports des sociétés avec leur environnement. J’examine la façon dont les objets de recherche étaient formulés, et les débats intellectuels que ces courants ont nourris. L’enjeu est de restituer la polyphonie et l’épaisseur des traditions de recherche qui peuvent contribuer à une anthropologie environnementale contemporaine plurielle.

Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Recevez notre newsletter