mshsud lumac20-21

 

LumAC20-21

Lumières actives 20e et 21e siècles.

Porteurs : IRCL, IMAG, Université Panteion de sciences sociales et politiques (Athènes).

Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’objet du projet « Lumières actives : 20e et 21e siècles » est d’analyser le phénomène politique, philosophique et culturel que désigne en français le syntagme Les Lumières, en s’intéressant tout particulièrement à ses « réactivations » dans le monde contemporain, aux 20eme et 21eme siècles. Le concept est loin d’être unifié : les termes employés pour le désigner dans les différentes langues ne sont pas véritablement synonymes. Il occupe toutefois une place fondamentale dans les représentations collectives, comme on l’observe lors d’événements politiques, de conflits, de luttes d’émancipation, ou d’actes de terrorisme. Il s’agit donc de mieux comprendre la façon dont ce courant, unique ou multiple, touche aujourd’hui différentes cultures et se trouve réactivé ou contesté de différentes façons. L’enquête porte sur ce que l’on pourrait nommer les Lumières actives. On utilisera surtout cette expression lorsque les concepts qui sont généralement associés aux Lumières ont un effet structurant sur les débats (liberté, égalité, droits de l’Homme, laïcité, tolérance, universalisme...). Mais le projet ne se limite pas aux concepts philosophiques et politiques. Par l’association des trois porteurs scientifiques (l’Institut de recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et les Lumières, l’équipe DEMa de l’Institut Montpelliérain Alexandre Grothendieck et l’Université Panteion des sciences sociales et politiques d’Athènes), il a l’ambition d’articuler la réflexion sur la réactivation des concepts fondamentaux des Lumières et une réflexion sur les mathématiques comme porteuses de rationalité scientifique et politique. Au 18eme siècle, Condorcet a œuvré à une telle combinaison en forgeant le concept « d’arithmétique politique » qu’il nommera sous la Révolution française « mathématique sociale ». Cette articulation de la philosophie, des mathématiques et du politique, à travers notamment les questions liées au choix social, constitue un enjeu central pour les sociétés contemporaines.

Mots clés : Lumières ; Monde contemporain ; Valeurs universelles ; Sciences humaines et mathématiques ; Choix social

Pour en savoir plus sur le programme LumAc20-21