Quelles MÉThodes de recherches pour quelles POLitiques foncières rurales au Sud ?

Pluralisme des méthodes scientifiques : pour des politiques foncières plus efficaces et équitables au Sud

En bref

Le projet POL’MET ambitionne de nourrir un dialogue entre chercheurs issus de disciplines différentes, animés d’un même souci : réfléchir à leurs pratiques de terrain respectives ainsi qu’à la portée et aux limites des données qu’ils utilisent. Cette confrontation semble en effet essentielle à l’amélioration de la qualité des politiques foncières, notamment dans les pays du Sud, ainsi qu’à des prises de décisions qui ne soient désormais plus basées sur des a priori théoriques ou idéologiques, mais bel et bien sur l’expression des besoins des populations et des réalités locales.

En savoir plus

Alors même que l’on cherche à promouvoir des politiques “ basées sur la preuve ”, les difficultés rencontrées par les chercheurs en matière de recueil et de production de données de terrain sont trop peu visibles dans les recherches scientifiques menées autour des politiques foncières au Sud. Or, ces données et les analyses qui en sont potentiellement faites influent sur les politiques publiques et ont, par là-même, un impact considérable sur la vie des populations locales. L’équipe-projet POL’MET offre une vision renouvelée en ce sens qu’elle déconstruit les a priori et propose grâce à une complémentarité des postures une approche scientifique nouvelle s’appuyant sur la création de réseaux et l’implication des sociétés concernées.

POL’MET s’articule autour des deux orientations suivantes :

1/ une réflexion scientifique visant à :

  • cartographier les différentes méthodes d’études de terrain en matière de foncier rural afin de les décrypter via une série de questionnements. Comment les concepts de recherches sont-ils traduits en questions à poser aux personnes enquêtées ? Quels sont les outils d’enquête mobilisés ? Comment la stratégie d’échantillonnage est-elle construite ? Et comment les données sont-elles analysées ?
  • identifier les avantages et les limites de ces démarches pour produire de la connaissance scientifique et la traduire en propositions de politiques publiques ;
  • explorer les pistes d’articulation possibles entre ces différentes méthodologies pour tirer parti de leurs complémentarités et mieux circonscrire les difficultés inhérentes à cette confrontation ;
  • donner à voir des cas concrets de mise en pratique de ces démarches pluralistes.

2/ un appui à la construction de réseaux en vue de :

  • créer des espaces de discussion, de confrontation et, idéalement, de rapprochement des différentes approches de terrain identifiées.

Un atelier de lancement rassemblant des partenaires extérieurs fera l’objet d’un appel à communication qui sera largement diffusé.

Pour aller plus loin

En rassemblant des chercheurs issus de disciplines différentes et en mobilisant les diverses façons de faire du terrain, POL’MET vise à proposer des réponses concrètes à des processus locaux en matière de politiques foncières rurales au Sud afin d’ouvrir la voie à d’autres formes de développement.
Facilitation de l’accès à la terre pour certaines catégories de populations, reconnaissance des droits traditionnels, rétablissement de la paix foncière dans des zones géographiques en sortie de guerre, tels sont certains des enjeux au cœur de ce projet interdisciplinaire porté par la MSH SUD.

Partenaire

● GIS (Groupement d’Intérêt Scientifique) Pôle Foncier : IRD, Cirad, Supagro Montpellier et CIHEAM-IAMM,

Membres de l'équipe

Coordinateurs :

Emmanuelle BOUQUET, économiste, UMR Moisa / Cirad
Philippe LAVIGNE DELVILLE, anthropologue, UMR GRED / IRD
Jean-Philippe COLIN, socio-économiste, UMR GRED / IRD