Sciences et Société Unies pour un autre Développement
Sciences et Société Unies pour un autre Développement
Sciences et Société Unies pour un autre Développement

PROJET GUEST-O

Groupe universitaire d’étude sur les séries télévisées basé en Occitanie : les séries télévisées pour repenser le monde et les savoirs

Appel à projets MSHSUD 2018

Résumé du projet

Le projet GUEST apportera un éclairage esthétique, narratologique et idéologique aux séries télévisées d’hier et d’aujourd’hui, tout en faisant en sorte que l’étude des séries serve aux rapprochements entre sciences humaines et sciences du vivant. Le projet comportera deux volets :

  • Un volet autour de l’animation scientifique, avec l’organisation de séminaires et colloques autour des séries télévisées, ouverts au grand public et étudiant l’objet « série » à travers plusieurs perspectives disciplinaires et méthodologiques (esthétique, narratologie, philosophie, histoire, science politique, sociologie…). L’un des objectifs sera de mieux expliciter les manières de travailler en Lettres, Arts et SHS, à la fois pour ces disciplines et dans un objectif d’établir des passerelles avec les sciences du vivant.
  • Un volet où les connaissances sur le récit sériel seront mobilisées pour analyser les vidéos de témoignages récoltées dans le cadre de projets en neurobiologie (trauma et mémoires). Pour l’instant, les chercheurs impliqués dans ce type de projets ne tiennent pas compte de l’agencement du récit dans les témoignages pour comprendre comment ces récits changent au fil du temps et rendent compte du trauma. Le travail narratologique sur les séries chorales autour du trauma (comme LostThe Leftovers13 Reasons Why…) et du suivi thérapeutique (In Treatment) peut alors aider à analyser ces vidéos. Cela constituera alors une collaboration particulièrement fructueuse entre sciences biomédicales et humanités.

 

L’apport de la MSH SUD

Mettre en contact les membres de GUEST-O avec des chercheurs de l’UM ou d’autres organismes de recherche.

Description du projet

Cette dernière décennie ayant vu l’émergence, en France, des séries télévisées comme champ universitaire incontournable, le programme GUEST-Occitanie propose de passer à une nouvelle phase de la réflexion :

  • En repensant l’objet « séries ». Alors même que le récit sériel a été largement étudié, la dimension éthique et idéologique de ses structures n’a jamais été prise en compte. En considérant la série comme forme dans son historicité, ainsi que les genres et les formats selon lesquels elle se décline, on pourra étudier comment certaines œuvres intègrent à leur scénario leurs propres négociations narratives et affirment l’importance de l’épisodique comme métaphore de l’être humain dans sa singularité même.
  • En repensant, grâce aux séries, les savoirs et leurs valorisations. Si de nombreux travaux ont permis d’éclairer les séries à l’aune des disciplines établies, il est maintenant nécessaire d’inverser la méthodologie et d’explorer ce que les séries peuvent apporter à ces mêmes champs disciplinaires. Il s’agit de se poser une question fondamentale par ses implications épistémologiques : en quoi les objets sériels peuvent-ils être les catalyseurs de nouveaux concepts ? Sur le plan de la valorisation des savoirs, nous développerons les liens entre la recherche, l’enseignement et la société civile et imaginerons des solutions innovantes utilisant supports audiovisuels et numériques pour médiatiser nos travaux, par exemple par le biais d’essais-vidéo et de contenus diffusés sur OpenEdition ou MSHSud.TV, en lien avec la TGIR HumaNum.
  • Tout cela afin, in fine, de repenser l’humain, dans son environnement politique, socio-culturel, médiatique et technologique, sur fond de crises écologiques et démocratiques. Nous explorerons comment les séries peuvent préparer l’imaginaire collectif à différents types d’avenir, postulant des spectateurs-citoyens, actifs sur les plans cognitif et éthique, particulièrement autour des enjeux du post-humain et des discours politiques.
Claire Cornillon
Maître de conférences en littérature comparée - RIRRA 21, UPVM - Université de Nîmes
Sandrine SORLIN
Professeure de linguistique anglaise (UFR2) Directrice-adjointe d’EMMA, UNIVERSITÉ PAUL-VALÉRY MONTPELLIER 3
Sarah HATCHUEL
Professeure des universités Études cinématographiques et audiovisuelles

Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Recevez notre newsletter