Sciences et Société Unies pour un autre Développement
Sciences et Société Unies pour un autre Développement
Sciences et Société Unies pour un autre Développement

PROJET MIME

Migrations et Mémoires plurielles

Appel à projets MSHSUD 2022

Résumé du projet

La France est un vieux pays d’immigration. La nation y est présentée comme une communauté de citoyens égaux dont les origines, les trajectoires et les mémoires sont diverses, voire conflictuelles (Vichy, guerre d’Algérie). Dès lors que le modèle de citoyenneté est à la fois individualiste, universaliste et laïque, il ne reconnaît que des individus égaux en droit, et non des groupes particularisés, l’État garantissant la liberté de conscience et de culte, la religion relevant de la sphère privée. Ainsi, à l’inverse des sociétés d’immigration comme le Canada ou les États-Unis qui valorisent le melting-pot et favorisent le développement d’identités à tiroir à travers des politiques de reconnaissance, la France est à la fois un État – Nation (avec historiquement un groupe dominant) et une société d’immigration dans laquelle des populations migrantes peuvent en principe revendiquer une place dans le récit national.

Description du projet

Dès lors, dans quelles conditions un modèle de citoyenneté qui ne reconnaît que des individus peut-il articuler l’hétérogénéité des origines et des mémoires avec des principes politiques construits au XIXe siècle et sans cesse réaffirmés depuis, de l’État-Nation et de la République universaliste ? La question reste vive à l’heure du diagnostic d’une partie des élites et du public d’une « crise » du modèle républicain de citoyenneté d’une part, de l’explosion de la « diversité culturelle » et des demandes de reconnaissance d’autre part. Le projet souhaite aborder cette articulation sous deux angles, susceptibles d’accompagner la réalisation d’un musée de l’histoire de la France et de l’Algérie (ou du Maghreb) à Montpellier : d’abord à partir d’enquêtes ethnographiques auprès de populations ciblées à Montpellier : migrants et descendants de l’immigration algérienne, de « pieds-noirs », de harkis… Ensuite dans le cadre de séminaires de recherche incluant des collègues algériens du CRASC (Oran), pour associer leur point de vue sur le rapport à l’histoire croisée des deux pays.

Eric SAVARESE
Professeur en Sciences Politiques, Centre d’Etudes Politiques Et sociaLes (CEPEL/UMR 5112)
Geneviève ZOÏA
Anthropologue, Centre d’Etudes Politiques Et sociaLes (CEPEL/UMR 5112)
CEPEL – Centre d’Etudes Politiques Et sociaLes
FRAMESPA – France, Amériques, Espagne – Sociétés, pouvoirs, acteurs
Identité et partage
LADEC – Laboratoire d’Anthropologie des Enjeux Contemporains
LHUMAIN – Langages Humanités Médiations Apprentissages Interactions Numérique
LIRDEF – Laboratoire interdisciplinaire de recherches en didactique, éducation, formation

Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Recevez notre newsletter